En direct de l’Australian Open of surfing à Manly !

 

Le premier gros QS Prime a lieu en ce moment à Sydney, j’ai nommé l’Australian Open of surfing, sur la célèbre plage de Manly. Ça tombe bien j’y habite ! Petit report quotidien (ou presque) spécialement pour vous, comme si vous y étiez !

 

 

 

Après l’US Open of surfing sponso par Hurley en Californie, voici l’Australian Open of surfing, toujours sponsorisé par Hurley (donc Nike), qui mêle surf et skateboard, à Manly, l’un des endroits les plus branchés de Sydney, mais moins réputés pour ces vagues…Comme j’y habite depuis deux mois, c’est l’occasion de humer l’ambiance locale !

 

Bon pour être honnête, j’ai loupé les 4 premiers jours de la compétition. Je travaille pas mal (7h30-17h, et le week end aussi), du coup je n’ai rien pu voir. Mais j’ai réussi à négocier donc me voilà pour les trois derniers jours !

 

Le spot : Manly c’est l’une des plages les plus branchés de Sydney, avec Bondi, où se retrouve le gratin hipster du surf tous les week ends, au bar du Steyne surtout le soir ! L’infrastructure est ouf : ils en ont de l’argent chez Nike (oups Hurley !). Malheureusement, le spot est moins réputé pour le surf. J’y suis depuis plus de deux mois, et je peux vous dire que ça marche très moyennement. En même temps c’est l’été ici, donc pas la bonne saison…

 

 

Et ce qu’on attendait est arrivé : des mini vagues tous les jours, entre 1 et 3pieds, un peu tristounet quand même ! A ce jeu-là les brésiliens sortent leur carte du jeu (pour changer !).

 

 

J’étais donc sur la plage vers 10 heures. Les vagues étaient petites mais poussaient encore. Et on se demande comment font les pros pour exploiter de telle manière des vagues aussi petites et molles ! Ils enchainent les manœuvres et autres airs, là où on ne ferait qu’un malheureux take off ! Florès envoie des snap acérés, et on voit de beaux airs grâce à un petit vent onshore qui favorise les tricks.

 

 

C’est là qu’on se rend compte du niveau requis. Les poids plumes sont avantagés dans ces conditions. Duru lui, aime moins et se fait sortir. L’indonésien Oney Anwar se régale. Les commentateurs se moquent un peu au passage : « il doit peser quoi ? 12 kilos ? ». C’est vrai que le bonhomme a une carrure de groms !

 

 

Rapidement les conditions se sont détériorées. Le signal pour bouger et regarder les mecs du skate s’échauffer, un show pas mal dans une piscine de malade !

 

En fin d’aprem concert sur la plage, avec le célèbre duo australian d’electro pop The Presets. Et là encore on en prend plein les oreilles ! Le son est bon, le monde est là et le groupe fait le show ! Bref bonne ambiance, on termine gentiment à 18h30, bon timing pour aller prendre une bière au Steyne, et regarder les kids se régaler dans la micro rampe amenée pour l’occaz dans le bar. La suite de la soirée restera secrète, on se retrouve plus tard pour de nouvelles aventures !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *