Est-ce que nos plages vont disparaitre ?

 

On entend de plus en plus que le niveau de la mer augmente au fil des années, que certaines îles vont disparaitre, notamment dans l’archipel des Maldives, mais quelle est la responsabilité de l’Homme dans ce phénomène ?

 

 

Bon, je vais jouer carte sur table, je ne suis ni météorologiste, ni expert en climatologie, mais il est facile d’observer dans le monde entier que le niveau de la mer augmente. On assimile cela à la fonte des glaciers (causé par l’Homme), qui fait augmenter le niveau des océans. Mais y-a-t-il une autre raison ? On est en passe de se poser la question…

 

Cet article suit au documentaire diffusé le 28 mai 2013 sur la chaine Arte, intitulé « Le sable : enquête sur une disparition », qui m’a profondément marqué. Pour ceux qui n’aurait pas vu ce reportage, je vous conseille vivement de le regarder en cliquant ici. On apprend des choses intéressantes, qui ne nous é taient probablement jamais venu à l’esprit, à savoir l’importance du sable dans notre quotidien et quelle place il joue dans nos sociétés, mais aussi des informations qui alarment sur notre avenir…

 

Je ne vais pas faire le résumé du reportage dans cet article, mais pour en venir au point, il semblerait bien que l’impact de l’Homme en terme d’urbanisation côtière, et par l’utilisation massive de sable dans le domaine de la construction (car il ne faut pas oublier que pour faire du béton armé il faut du sable), soit en train de modifier très nettement nos rivages, et que cela n’est pas seulement dû au réchauffement climatique.

 

Il en va donc de prendre conscience sur ce problème, afin de changer nos habitus en matière d’urbanisme, et surtout de faire en sorte que l’on arrête de piller cette ressource si précieuse, au nom du profit (comme toujours). Pour ma part, je pense que le jour où je construis une maison, je n’utiliserai pas le béton armé, mais une méthode plus respectueuse de l’environnement.

 

Le but de cet article est également de vous faire réagir sur un scandale que je viens de découvrir. En effet, la CCI de Bayonne a autorisé la vente du sable d’Anglet, chose inacceptable lorsque l’on sait déjà les ravages causés par le dragage de l’Adour, et qui aujourd’hui ont conduits à la disparition de nombreux bancs de sable Angloys (pour plus d’information lire le Surf Session d’Avril 2013) et au net recul de la plage.

 

Je vous invite donc à signer cette pétition  en masse  qui vise à contrer ce projet, si nous voulons encore dans les années à venir, profiter de ces plages, surfer ces bancs de sable qui ont fait la réputation d’Anglet dans le monde entier pendant de nombreuses années et pour le bien collectif.

Vous pouvez signer la pétition en cliquant ici.