La grande mode des Aerials en surf

 

Autrefois marginalisé dans les années 80’s, pendant longtemps sous noté, l’Aerial a enfin pris ses notes de noblesse au sein du surf international. Les critères de jugement se sont adaptés afin de prendre réellement en considération ce trick. Mais à force de les mettre en avant, est-ce qu’on ne les surnote pas maintenant ?

 

 

Cers dernières années, les « Airs » sont devenus des tricks majeurs dans le surf de compétition. Des surfeurs comme John John Florence,  Jordy Smith, ou bien entendu Gabriel Medina, ont permis de faire progresser énormément cette manœuvre et les Airs permettent de faire le show avec notamment les Kerrupt flip, alley oop ou bien entendu le Rodeo Flip.

 

Autrefois sous notés, ils auront mis plus de deux décennies avant d’être pleinement intégré comme une manœuvre à part entière dans le surf. Des surfeurs tels que Martin Potter ou Christian Fletcher passaient pour des extraterrestres dans les années 80, et un avant gardiste des Airs comme Bruce irons a longtemps été sous noté par rapport à cela. Mark Richards, l’un des surfeurs les plus charismatiques des années 70 et quadruple champion du monde, déclarait en 1986 ans à propos des aerials  « je trouve que c’est la plus grande supercherie dans l’histoire du surf, le surf se pratique sur la vague et non dans l’air. Pour moi le surf, c’est la puissance des virages, et non regarder un type qui se prend pour un kangourou ». Après plusieurs années de pression sur l’ASP et moults poussages de gueulades, le Air a enfin été pleinement accepté comme une manœuvre aussi importante qu’un cut back ou un snap. Cependant on peut se demander si aujourd’hui on n’en fait pas un peu trop avec ça justement…

 

En effet, les deux dernières années ont vu l’explosion des airs dans les compétitions et dans les vidéos. Les surfeurs plus âgés s’y mettent, et aujourd’hui on peut voir Kelly Slater envoyer parfois des airs stratosphériques comme il y a deux ans au Brésil !

 

 

Mais dans l’histoire, est-ce qu’on n’oublie un peu les tricks plus traditionnels ? En effet, si personnellement j’adore regarder les airs, je trouve un peu dommage qu’on mette moins en valeur des figures plus traditionnelles. Et d’ailleurs il y a une certaine controverse sur le fait de noter une vague avec un seul air à plus de 7 points alors qu’il faudrait 3 manœuvres classiques bien élaborées pour avoir une telle note.

 

Alors oui, quand je vois un duel de air entre Julian Wilson et Medina, je me pose des questions et je me demande si on ne ferait pas mieux de les noter moins forts. En effet, certains surfeurs aujourd’hui ont, à force de vouloir faire des airs dans tous les sens, un déficit de variété dans leurs manœuvres. Autant Medina est un très bon tube rider et l’un des meilleurs pour les Airs, autant la qualité de ses carves n’a rien avoir avec celle d’un Kelly, d’un John John, ou encore d’un bon vieux Taylor Knox.

 

 

 

Peut être suis-je reac, ou tout simplement j’aime seulement la variété et la polyvalence. On en pense ce qu’on en veut, mais je préfère regarder un Jérémy Florès qui n’est peut être pas encore très à l’aise avec les airs mais qui a l’un des meilleurs carve du circuit, plutôt qu’un duel de Airs entre brésiliens…