Le vocabulaire en surf pour les nuls

 

Le vocabulaire en surf, quand on n’est pas initié, ça ressemble à du chinois mélangé à une conversation de geek. Heureusement, voici quelques éléments pour vous en sortir !

Comme dans chaque clan, le monde du surf a un vocabulaire qui lui est propre. Et inexorablement, si vous n’êtes pas initié à ce vocabulaire, vous risquez d’être paumé, et bien sûr, vous savez que ce n’est pas cool de demander ce que veut dire tel ou tel mot. Voici donc une liste de phrases ou mots que vous pouvez retrouver dans une conversation typique de surfeurs, et qui vous permettra de passer pour un mec calé !

On commence avec des phrases tranquilles pour les novices, et on terminera par le niveau expert 🙂

– Le vent était offshore : vent de terre qui creuse les vagues et qui permet aux vagues de tuber

– Glassy: plan d’eau lisse, généralement quand la température de l’eau et de dehors sont au même niveau

– C’était flat ce matin:  flat= plat en anglais, il n’y avait pas de vagues

– Le spot était en feu, il y avait des pics de tous les côtés, droites gauches: super session avec des vagues qui ouvraient sur la droite et sur la gauche (généralement vagues de sable)

– Ça rentrait grave: bonnes vagues, super session

– Ça fermait de tous les côtés: les vagues cassaient en barres, ce qui signifie qu’il n’y avait pas de « face » à surfer

– C’était shorebreak: les vagues cassaient en barre au bord. Cela arrive plus souvent à marée haute

– Il y avait une meuf à l’eau, elle taxait tout le monde et personne lui disait rien: elle était trop bonne

– J’ai pris un énorme wipe out à un moment: je me suis pris une pelle monumentale

– Putain de vent onshore qui a pourri le line up:  le vent de mer était fort et a endommagé la qualité des vagues

– Un mec m’a taxé sur une bombe, je lui ai hurlé dessus à ce connard: un autre surfer n’a pas respecté une priorité, du coup il y a eu un échange de mots doux

– C’était pas fou mais il y avait des bouts: session de merde mais je ne l’admettrai pas

– J’ai pris des gros barrels:  j’ai pris des tubes

– T’as loupé la session du siècle mec: bonne voire très bonne session mais j’en rajoute pour te faire enrager

– Je dois m’acheter une nouvelle 3/2 mais je ne sais pas si je prends backzip ou front zip:  jargon qui se réfère aux combinaisons de surf. 3/2 c’est une combinaison de surf intégrale qu’on surfe en général au printemps et en automne. La 4/3 est plus épaisse (4mm au torse, 3mm aux épaules), et est utilisé pour l’hiver en général. Back zip signifie fermeture éclair dans le dos alors que le front zip est une ouverture en haut de la combinaison avec fermeture au niveau de la poitrine.

– Il y avait un bon 2 mètres à la série: selon le degré de marseillitude du mec, entre 50cm et 2 mètres

– J’étais pas dedans ce matin, je ratais mes bottoms et je faisais des fautes de rail pourries:  j’ai surfé comme une merde

– Il y a un mec qui a passé son temps à me braquer, ça me rendait fou: j’ai surfé comme une merde

– Je me suis pas encore fait à ma nouvelle board: j’ai surfé comme une merde

Shaper è le mec qui fait les planches de surf

– T’as regardé le prime au Brésil hier ? : T’as regardé la compétition de surf sur internet ?

– Elles disent quoi les forecast ? : ça donne quoi les prévisions surf ?

– J’ai mis un énorme snap sous la lèvre ! : manœuvre qui consiste à effectuer un virage très rapide à 180° voire 270° en haut de vague pour ensuite redescendre

– J’ai acheté une nouvelle board, avec double concave, rocker un peu banané pour tenir quand ça creuse, et un diamond tail : jargon qui a rapport à la forme de la planche de surf. Cela nécessite pas mal de temps pour en comprendre toutes les subtilités, ne dites rien à ce moment-là et acquiescez.

– J’ai fait un gros pet sur la carène et un petit sur le pont : la carène est le dessous de la planche et le pont le dessus

– Il y a 15 secondes de période ! : La période signifie l’espacement entre les vagues, plus cet espacement est grand, plus cela signifie que les vagues se sont formées loin, arrivent vite, et seront grandes à la série. Exemple : des vagues d’1 m 50 avec 17 secondes de période peuvent monter à 2m50 sur certaines séries, alors que des vagues avec  8 secondes de période ne feront pas plus de la taille prévue

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *