Michel Bourez peut-il devenir le premier français champion du monde de surf ?

 

Michel Bourez est en feu cette année ! Après deux victoires et une demi-finale, le tahitien est actuellement deuxième du classement mondial, juste derrière Gabriel Medina. Et au vue de ses récentes performances, on peut se demander s’il ne pourrait pas être le premier français champion du monde de surf.

 

 

 

Cela fait plusieurs années qu’on voit à peu près le même schéma sur le WCT : on retrouve toujours Kelly, Mick, et Joel au final comme champions du monde, Taj n’étant jamais très loin non plus. On a donc une certaine monotonie qui s’est installée. Heureusement, les jeunes loups que sont John John Florence et Gabriel Medina ont su redonner un peu de piment au World Tour, et les paris vont bon train concernant celui qui deviendra champion du monde en premier.

 

Oui mais voilà, il y a aussi Michel Bourez qui tire son épingle du jeu et qui nous offre un spectacle magnifique depuis le début de la saison ! En effet, le tahitien, qui a toujours réussi à avoir des résultats réguliers, semble avoir passé un véritable cap cette année. Sur cinq compétitions, il remporte deux victoires, et fait une demi-finale ! L’espoir est donc là, surtout quand on regarde la variété du surf du tahitien, qui offre un répertoire complet : tubes, power surf et manœuvres foudroyantes, aérials…Autant à l’aise dans les petites vagues de beach break que dans le gros, Spartan nous donne envie de croire à un premier titre mondial pour un français !

 

Car jusque-là, les lumières étaient toujours braqués sur Jérémy Flores, le surdoué du surf, qualifié sur le Tour à 18 ans et Rookie of the year l’année suivante. Malheureusement, Jérémy n’arrive pas à avoir des résultats réguliers depuis plusieurs saisons, et son surf n’est pas aussi varié que le tahitien, surtout au niveau des airs…Mais j’espère qu’il me fera dire le contraire très bientôt, car lorsqu’il est en forme, le réunionnais peut éliminer n’importe qui, on a pu le voir plusieurs fois dans le passé.

 

Mais revenons à nos moutons ! Bien sûr il ne faut pas s’enflammer non plus, nous ne sommes qu’à la moitié de la saison, et beaucoup de revirements peuvent encore  arriver (on l’a vu pour Parko il y a quelques années)  mais je pense réellement que Michel a la stature pour devenir champion du monde. Il ne reste plus qu’à l’encourager et espérer que le tahitien nous fasse rêver !

 

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *