Une soirée à Bayonne

Le rendez-vous des fêtes de Bayonne, c’est un peu l’annuel des académiciens et autres prix nobel de physique et de chimie…Ou pas !

Les fêtes de Bayonne se disputent le titre de plus grosse beuverie au monde, avec l’Oktober Fest de Munich. L’avantage des férias, c’est qu’on a pas besoin de beaucoup d’argent contrairement à Munich où on peut en avoir pour 80e  par jour pour les plus courageux ! Ici, une tente, quelques bouteilles de sangrias et de Jacqueline et la fête est lancée !

Donc comme à l’habitude je suis allé faire mon tour de reconnaissance annuelle, afin de me plonger dans cette tradition du sud ouest, forte de valeurs, vêtu de blanc et rouge….Ou peut être seulement pour me la coller avec des inconnus !

 

Nous voila donc en plein Bayonne le vendredi soir, deux bouteilles de sangria dans le sac pour nous maintenir de bonne humeur. Et de la bonne humeur il n’en manque pas à Bayonne ! Même sans être raide, on se marre bien, et il faut être malchanceux pour tomber sur des lourdeaux qui veulent se castagner (éviter tout de même les clans de rugby men…)

Coup de chance ce soir là, j’ai revu des anciens collègues et amis de chez Quiksilver, on en a profité pour fêter ces retrouvailles ! Direction la grande scène pour un super concert et une ambiance bon enfant !

On a bien riolé, dansé, rencontré du monde. En meme temps, se balader avec un reflex dans les mains pendant les férias, ça attise la curiosité..Je me demande encore comment j’ai fait pour ne pas la casser…Et ça pousse les gens à faire des pauses à la con devant moi ! D’ailleurs je dois encore envoyer les photos à une centaine de personnes au moins…

Voici donc une petite vidéo de cette soirée, pour vous remettre dans l’ambiance !

 

Féria de Bayonne from chris_on_the_beach on Vimeo.

 

Passé 2 heures du mat, ça commence quand meme à être la débandade et on sent qu’on va pas trouver la solution pour aller sur Mars dans la soirée. Les gens pissent et vomissent de partout, et s’assoit parfois même dedans (miam !) !

 

Après 3 heures et la fermeture des penas, là c’est vraiment le Bronx, tout le monde court pour récupérer un bus, on se bouscule, on s’en fout, et pour les moins prévoyants, c’est 30 minutes à faire la queue pour un ticket ! Les autres iront pendant ce temps se goinfrer avec un kebab salvateur rempli de viande avarié spécialement arrimé pour l’occasion (histoire vrai à Nîmes…). Et là le retour en bus, c’est que du Bonheur 😀 On sent que la soirée a été dure et qu’on a perdu des troupes, car il y a un silence de plomb ! Les plus vaillants arriveront encore à entonner quelques chants pour bien terminer la nuit, ils ont de l’entrainement ces gaillards là ! Surement des mecs descendus pour 5 jours…

 

Une soirée comme on les aime, le lendemain un peu moins…La sanction est dure, pour moi cette année ça ne sera qu’une soirée. Je plains les bonhommes venus exprès pour 5 jours de débauche totale, qui dorment dans une tente 2 secondes sur un espace vert d’un parking du BAB, entre deux routes, dans les mêmes vêtements et qui se remettent au rosé à 11 heures (pour le petit dej quoi…) avant de réattaquer une folle soirée.

 

Bref un bon cru 2012 qui nous a bien rigoler, Dax deux semaines après a pas été dégueu non plus, mais ça c’est encore une autre histoire…

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *