Comment se faire un surf trip lorsqu’on n’a pas d’argent ?

 

Tout bon surfeur rêve de trip à l’autre bout du monde, à surfer des vagues parfaites dans de l’eau à 28° sur une îles paradisiaque…Encore faut-il avoir l’argent !  Alors petit guide pour les surfeurs fauchés comme les blés qui rêvent de voyager pas cher !

 

 

 

Si voyager à l’autre bout de la planète devient plus accessible qu’auparavant, cela ne signifie pas autant que ça ne coûte rien. Et lorsqu’on n’a pas d’argent, on se sent coincé, à surfer ses « home spots » et on ne rêve que d’une chose, surfer de nouveaux spots ! Mais à la vue de votre compte courant, vous réalisez que le voyage à Bali ou le boat trip aux Mentawai n’est pas pour demain. En attendant le sable fin et l’eau chaude turquoise, il va falloir ruser.

Car si le surf trip rime avec eau chaude, destination à l’autre bout du monde, et je ne sais encore quelle autre danse folklorique, on peut tout de même s’autoriser un petit week end détente pour pas grand chose. Les adeptes des  pâtes à toutes les sauces et autres mangeurs de riz  n’y verront aucune objection et sauront même apprécier la frugalité et la simplicité du moment présent.

 

Oui, dans notre beau pays qu’est la France (cocorico !), il y a une multitude de belles vagues, et des régions surf aussi différentes les unes que les autres : bien sûr la région Aquitaine, mais également la Vendée, la Bretagne, la Normandie ou encore la Méditerranée, peuvent offrir un panel de vagues très agréables, à vous de  débusquer la bonne option.

 

 

 

Vous l‘avez bien compris, l’idée ici est de se faire un petit surf trip dans une région surf de France que vous ne connaissez pas, ou bien dans un pays frontalier ou relativement proche. Les possibilités sont donc nombreuses : grâce à internet, il est possible de découvrir les spots de chaque région avec une certaine facilité, et à rentrer en contact même avec des surfeurs locaux en fouinant bien. Des sites comme wannasurf ou autre permettent de voir quels spots fonctionnent avec quel type de houle et d’avoir leur localisation. A vous de bien analyser ça et bien tout préparer. En région Aquitaine aussi, on peut se faire, si l’on vient du pays basque par exemple, un petit trip en Gironde pour changer, ou bien en Espagne chez nos amis basque espagnols (je vais me faire buter à les « traiter » d’espagnols) afin de profiter de leur amabilité légendaire.

 

Pour les plus courageux, vous pouvez pousser jusqu’au Portugal et ses vagues légendaires du côté d’Ericeira ou Supertubos, et profitez d’une semaine à la découverte du nord de l’Espagne et du Portugal ! En fonction de votre emplacement, vous pourrez trouver chaussures à votre pied. Pourquoi pas l’Angleterre pour ceux qui habitent dans le nord de la France ? La Cornouaille s’avère être une superbe destination surf (préparez votre estomac avant tout de même et checkez les prevs…) ou encore la Hollande et sa fameuse surf city de Scheveningen ! Les sudistes pourront tenter l’escapade méditerranéenne en Espagne, en Italie, ou bien en Corse et Sardaigne !

 

Weekend Warrior Episode 3 – Holland from FRIDAY MANAGEMENT on Vimeo.

 

WEEKEND WARRIOR #8 – Barcelona from Friday on Vimeo.

Yannick de Jager: Episode 5 from Protest Boardwear on Vimeo.

 

Ainsi, vous avez pu voir que s’autoriser un petit trip ne s’avère pas aussi éloigné que cela n’y paraît ! Bien sur, les personnes possédant un van aménagé partent avec un avantage notable ! Mais il est possible de la jouer serrer si vous trouvez des auberges de jeunesse pas trop chers et que vous y allez à plusieurs afin de diminuer le prix du carburant ! Bon, faut pas se voiler la face, cette petite escapade n’aura jamais le goût d’un boat trip où vous  aurez tout loisir à explorer des vagues vierges dans de l’eau à 28°, et à manger du poisson grillé tous les soirs, mais cela ne vous coutera pas 3000e ! (à moins d’avoir un pépin de caisse sur la route :p)

 

Bref, le week end prochain, vous pourrez vous faire un « surf trip » et revenir plein d’images dans la tête de ces sessions sur des nouveaux spots et vous pourrez narrer et partager vos exploits à vos amis ! Car avant tout, le principal c’est de se faire plaisir, pas besoin d’aller à l’autre bout de la planète, on peut trouver largement de quoi s’éclater à notre porte (oui j’avoue c’est un pur argument de pauvre !).

Bonne chance !

One Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *