Vagues artificielles: et si c’était l’avenir du surf ?

 

Vous en avez certainement déjà entendu parler, les vagues artificielles se développent de plus en plus. Surtout depuis le lancement du Wavegarden au Pays Basque espagnol, et le lancement de leur dernière vidéo, on est en passe de se demander si on ne va pas aller de plus en plus vers cela.

 

 

 

Les vagues artificielles existent depuis longtemps. Il y en a plusieurs qui ont été construits à Durban en Afrique du Sud, à San Diego ou je ne sais où…Mais beaucoup de ces vagues ressemblent plus à des flowriders qu’à des vraies vagues de surf. En effet, pas de dérives, pas de rame, ces endroits, aussi ludiques et plaisants soit-il, n’ont jamais vraiment fait d’ombre au surf traditionnel.

 

Et même la tendance de plus en plus populaire du surf en rivière, reste avant tout une solution pour les personnes habitant loin de l’océan. Ainsi l’Eisbach, vague artificielle en plein cœur de Munich, a acquis une certaine notoriété. Certains surfeurs de renommé mondial comme Gabriel Medina et Rob Machado s’y sont essayé. J’y suis allé plusieurs fois d’ailleurs personnellement. Je n’avais pas mon matériel donc je n’ai pas pu essayer mais ça avait l’air bien fun. Les beaux jours il y a forte affluence et tout le monde attend patiemment sur la rive son tour, jusqu’à ce que la personne tombe et ainsi de suite. Encore une fois ça ressemble beaucoup à du flowrider, et je doute fort que les mecs qui fracassent là bas en fasse autant dans l’océan. Cependant avoir ça en plein centre ville d’une ville comme Munich, c’est bien sympa ! Et on voit un peu une quête des vagues de rivière, surtout ces derniers temps en Pologne et avec les français PV Laborde et Romain Laulhé du côté de Besançon !

 

 

Rob Machado Most Dominating from Pipeline Pictures on Vimeo.

 

Après il y a de plus en plus de vraies piscines à vagues, dont notamment celle de Dubai, qui fait bien envie, surtout depuis qu’on a vu le dernier film avec Dion Agius et les 10 mannequins russes…A voir ici pour ceux qui ne l’ont pas encore vu. C’est facile, l’eau est chaude, mais c’est hyper cher donc préparez votre porte feuille !

 

Néanmoins on est passé aux choses sérieuses depuis 2 ans et le lancement du Wavegarden. La vague est belle, longue, et le système est très séduisant. Le coup est assez élevé mais il y a fort à penser qu’on va en voir éclore un peu partout dans les grandes villes.

Cela a été applaudit par de nombreux surfeurs pros, et on peut penser aux possibilités pour travailler ses manœuvres, où pour les écoles et clubs pendant l’hiver, ou bien pour avoir un outil en plus pour coacher les riders. Le système s’améliore de plus en plus, on pourra régler la taille de la vague et celle-ci fait déjà 200 mètres de long ! Un bon ride en somme !

Voici la dernière vidéo mis en ligne sur le sujet.

Wavegarden 2.0 – June 2013 from wavegarden on Vimeo.

 

Et puis il y a d’autres projets encore plus fous, dont la vague artificielle cylindrique sur laquelle travaille Kelly Slater, et qui à terme, pourrait permettre de faire rentrer le surf dans des instances plus traditionnelles, telles que les Jeux Olympiques…on aime ou on n’aime pas mais les choses évoluent !

 

Alors bien sur, la question est aussi : est-ce que c’est la même chose de surfer une vraie vague et de surfer une vagues artificielle ? Car dans l’océan, il y a une multitude de paramètres, tels que le placement, la lecture de vague, la rame et j’en passe…Alors que dans une vague artificielle, on a juste à se lever et surfer ! Les jambes doivent être plusmis à contribution j’imagine, mais personnellement, ce que j’aime par-dessus tout dans le surf, c’est le contact avec l’océan, la force qui s’en dégage, et le fait par exemple d’être super bien placé (mieux que les autres !) sur LA bombe de la série et me faire un ride de malade .

 

Alors je verrai plus ça comme un outil, pour les gens qui habitent loin de la mer, ou bien les riders qui veulent perfectionner certaines manœuvres, mais je ne pense pas que ça pourra remplacer la sensation de prendre une vague d’océan (si on peut dire ça).

 

Quel est votre avis sur la question ?

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *