wipe out: comment tomber avec grâce

 

Le wipe out (ou chute) fait partie de la vie du surfeur, même si les débutants y sont plus rudement soumis. En effet, la quête pour apprendre à surfer est faite de nombreuses boites et autres chutes à l’arrière du peloton qu’il faut prendre avec le sourire sous peine de démoraliser !

 

Plus on prend de niveau, et moins on se prend de wipe out, en théorie ! Il est vrai que lorsque l’on progresse, notre take off est plus sûr et au final on tombe moins, et on ramasse moins !

Il y a plusieurs type de wipe out: le piquet droit, la bombe, le plongeon, la lèvre qui nous gifle dans la dos ou à la tête et nous envoie au tapis…et plein d’autres encore ! Et pour les plus aguerris la glissade sur la planche et la chute derrière ! (si possible la glissade où on tombe sur le cul).

Un bon gros wipe out à côté de nous dans l’eau, ou de la plage, ça fait toujours rigoler à regarder 😀 (moins quand c’est vous sur la planche…), ou au contraire on a mal pour l’intéressé ! Mais on reste rarement indifférent.

 

Cependant, avec le temps et la confiance, on va dans des conditions plus grosses ou plus costauds, où on ne serait pas aventuré avant. Car un gentil wipe out dans la mousse durant votre stage de surf de 5 jours, ce n’est pas le même qu’un dans un bon mètre 50 tubulaire qui pète au bord sur le sable ! Donc on tombe moins, mais on a intérêt également sous peine de ramasser !

 

 

Et je ne parle même pas des mecs qui surfent des vagues à Tahiti ou Hawaii comme Teahupoo, Pipe, Jaws…Où toute chute est sévèrement réprimée ! Cela peut parfois virer au flirt avec la mort. Quand on pense à certains surfeurs défunts comme Malik Joyeux, et ceux qui risquent leur vie pour une vague, comme Garett Mc Namara à Nazaré au Portugal, on se dit que finalement on fait bien de rester dans des vagues tranquilles…

 

Pour se rendre compte, voici une sélection des plus gros wipe-out de l’année 2012:

 

 

 

Et puis dans un style moins impressionnant mais néanmoins tout aussi intéressant, une petite vidéo filmée en Mediterranée, rassemblant les cinq premières minutes où j’ai filmé (histoire vraie), pour se détendre et rigoler un peu 🙂

On peut également se servir de cette vidéo pour déterminer les défauts qui font qu’on tombe au take off, afin de ne pas les réitérer, et surtout dans ce cas, le fait que les mecs regardent leur planche en se levant, et non dans la direction où il parte.

 

Wipe out party from chris_on_the_beach on Vimeo.

 

Sur ce bonne chance, et laissez vous tombez avec style 😉

 

crédit photo: Romain Poletti

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *